Levier stratégique pour les entreprises pour atteindre de nouveaux marchés, tester de nouveaux produits, ou encore opérations coups de poing pour liquider du stock, les business de plateforme sont de plus en plus nombreux. On estime que d’ici 2030, les business models de plateforme représenteront 30% de l’économie mondiale.

Une plateforme est un business model qui sert d’intermédiaire en créant de la valeur en facilitant les échanges entre deux groupes interdépendants dit « biface » ou plus dit « multiface ». On retrouve généralement un groupe de producteurs et un groupe de consommateurs. Les plateformes offrent aux parties prenantes des possibilités de collaboration et de transaction à grande échelle.

Les secteurs d’activités concernés par les plateformes sont nombreux, l’immobilier (seloger.com), l’hôtellerie (Airbnb), services de taxi (Uber), vente de biens d’occasions (Ebay, Leboncoin). Les méthodes de revenu sont multiples, des commissions peuvent être retenues par la plateforme, paiement à l’inscription, monétisation des données, etc.

Un exemple simple, celui de Blablacar célèbre plateforme de covoiturage. Plate-forme bi-face, elle met en relation deux groupes : les conducteurs et les passagers. Il n’y a ici aucun client, seulement une communauté et ses membres. La plateforme permet une proposition de valeur équilibrée avec d’un côté une source de revenu pour les conducteurs et un moyen de locomotion économique et différents des moyens de transports habituels pour les passagers.

Il est important d’attirer une masse critique d’utilisateurs sur les différentes faces afin d’offrir une certaine légitimité et présence sur le marché à la plateforme lui permettant par la suite d’étendre son réseau grâce au gain de visibilité.

La place des BIG DATA dans les business models de plateforme 

Newman

Au plus il y a d’utilisateurs, au plus les gains pour les plateformes sont importants grâce à l’exploitation des données utilisateurs par les annonceurs publicitaires.

Lerner

Les BIG DATA ne représentent pas de plus-value puisqu’il les qualifie de non exclusives et non rivales puisqu’aucune plateforme ne peut contrôler toutes les données. Selon cette vision, le succès des business de plateformes serait lié à d’autres facteurs tels que la capacité d’innovation, le design…)

 

Sources :

Pénard, T. P. (2014, octobre). Stratégies et modèles d’affaires des plateformes : principes et applications.

Lehmann, M. L. (2019, 19 décembre). Les avantages des modèles en plateformes. Tomorrow Trends.